Le projet

Un projet de relance visionnaire,
qui fait rayonner l’industrie
québécoise du fer

Un joyau 100 % québécois

Le 11 avril 2016, Champion Iron, la société de développement et d’exploration derrière Minerai de fer Québec, devenait officiellement propriétaire des installations de la mine du Lac Bloom.

La propriété est située à environ 13 km au nord de Fermont, au Québec et à 10 km au nord de l’exploitation minière de minerai de fer du Mont Wright d’ArcelorMittal Mines Canada.

Les installations de la mine du Lac Bloom comprennent également un chemin de fer connexe, qui permet d’acheminer le concentré de fer d’une qualité exceptionnelle jusqu’à un port de chargement localisé à Sept-Îles au Québec.

Minerai de fer Québec détient également 29 résidences et 2 hôtels pouvant héberger jusqu’à 700 travailleurs navetteurs, tout comme un centre de divertissement haut de gamme comprenant notamment une cafétéria pouvant accueillir 600 personnes.

Avant la relance du projet, 42 employés se sont affairés à maintenir et entretenir les installations de la mine.

Une étude de faisabilité très éloquente

Publiée en février 2017, une étude de faisabilité démontrait que la reprise des activités d’extraction au Lac Bloom était viable financièrement et compétitive sur les marchés mondiaux du minerai de fer.

L’étude révélait également que la mine du Lac Bloom a le potentiel de devenir l’une des principales mines de fer de longue durée de la région du Nord-du-Québec. Conséquemment, il va de soi que le redémarrage de la production aura un grand impact sur les économies locales, régionales et provinciales.

Voir l’étude de faisabilité »
(En anglais seulement)

Le financement du projet en chiffres

Minerai de fer Québec est une copropriété de Champion Iron et du gouvernement du Québec, qui détient 36,8 % des actions.

Cliffs Natural Resources avait acquis la mine du Lac Bloom au coût de 4,9 milliards de dollars en 2011, pour ensuite la fermer quatre ans plus tard.

Les dépenses d’investissements totales (« CAPEX ») se chiffrent à 326,8 millions $, incluant une mise à niveau des infrastructures de la mine d’une valeur de 157,2 millions $.

Des investissements qui vont changer la donne

En plus de revoir complètement le plan minier, nos experts ont procédé à une mise à niveau performante de l’usine de concentration.

L’ancien circuit de récupération ne permettait pas à la mine d’être rentable : jusqu’à 30 % du minerai de fer se perdait en résidus miniers. Le nouveau circuit mis en place permettra de réduire cette perte à 10 % seulement.

De plus, un nouveau convoyeur de 3,5 kilomètres a été installé afin de réduire le déplacement de minerai de fer et le chargement des camions.

Notre objectif : passer de 6 millions à plus de 7 millions de tonnes de fer par année, en plus de réduire substantiellement les coûts de production.

Bref, tous les efforts et l’expertise nécessaires pour assurer le succès du projet ont été déployés : l’avenir est brillant pour le minerai de fer du Québec!